10 février : Yvette au Japon ?

Vous êtes peut-être comme moi : je trouve que le mois de janvier est une mauvaise carotte. Il s’éternise. Il est gris et froid. Il ne sait rien faire. Février, en revanche, est toujours un peu plus léger ; parfois, il est même accompagné d’un léger espoir de printemps. Et il passe à toute allure dans les pas frais et juvéniles de l’année, le gentil petit. Beaucoup de mots fleuris pour un fait simple :

Yvette est comptée !

En effet, Yvette et moi n’avons plus qu’une petite semaine à Trouville. Cela fait bizarre, mais bizarrement bon. En tout cas, Astrid Holmes a découvert d’où vient Yvette : elle travaille comme serveuse (mais avec la fameuse jupe noire et le tablier blanc à volants par-dessus) dans la BBC-Britcom `Allo `Allo ! des années 80. Elle est aussi connue en Angleterre qu’en France. Il n’y a qu’en Allemagne que cette série à succès, qui s’inscrit tout à fait dans la tradition des Monty Python, n’a pas vraiment été bien reçue – et pourtant, il n’y est pas seulement question d’Allemands stupides à l’époque de la Seconde Guerre mondiale : ici, dans un petit village français sous occupation allemande, toutes les nationalités sont affublées des costumes habituels des clichés. Tous sont à la fois des voyous et des idiots. Bref, de la résistance et des running gags. Et mon homonyme ? Je le prends comme un compliment. Et puis, j’aime bien Yvette.

Et comme il n’y a absolument aucune transition vers le sujet suivant, je vais simplement l’épargner et raconter directement notre belle soirée d’hier :

Kristina et Thomas (les gentils de la 2, qui ont maintenant un nom) ont invité Carlo, Oliver et moi au restaurant japonais de Trouville. Ça a l’air un peu bizarre, hein ! Mais c’était vraiment une super expérience. Parce que : un endroit merveilleux. Moderne et stylé, avec des réminiscences asiatiques mesurées ainsi que des papiers peints à motifs délicieusement sauvages. Et parce que : Une surprise pour moi qui n’aime pas le poisson. Car c’était tout simplement de la nourriture fantastique, présentée de manière très appétissante sur de la porcelaine (j’ai encore eu du mal à retenir mes doigts longs qui s’agitaient) et vraiment bonne. Kristina et Thomas connaissent la cuisine japonaise et avaient choisi pour nous un magnifique assortiment de délices (je pense qu’il y en avait plus de sept) : Je tiens à vous remercier encore une fois chaleureusement pour votre générosité et votre compagnie !

Oui – et comme j’obtiens tous les « Trouvillains » pour mon blog, j’ai pu m’entretenir brièvement avec le patron Tony. C’est un beau type de restaurateur super sympathique jusqu’au bout des ongles, il a regardé les restaurants et les cuisines du monde entier, a constitué une équipe formidable et n’a ouvert le Xaka qu’en été 2021 – dans des conditions de corona très difficiles – en face du casino, donc très bien situé. Originaire tout à fait du sud, de Bayonne, Tony est lui aussi tombé amoureux de Trouville et s’est associé au fils d’un des grands poissonniers du marché. Une bonne idée et une bonne alliance. Je croise les doigts pour que de nombreux clients heureux apprécient votre cuisine comme nous ! C’était bien :

&nbsp ;

Yvette en Japon!

Laisser un commentaire

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner